Menu principal

Essai de pluie poussée par le vent

Les tests sont effectués dans la soufflerie à pluie de l'IFI.

Le toit d'essai  d'une largeur de 2 m sur une longueur de 3 m (jusqu'à la crête) est couvert avec les briques ou  les tuiles fournies par le fabriquant. L'éprouvette du toit d'essai est installée de telle sorte que l'axe vertical du toit soit incliné par rapport à l'axe vertical de la soufflerie pour ainsi permettre l'étude suivant différentes pentes de toit.

Afin de simuler l'eau de pluie, un jet d'eau est déversé dans le courant d'air au moyen de deux rangées de buses au-dessus de l'éprouvette de toit. D'après des études fondamentales, il est clair que le vent est la principale raison de l'introduction d'eau de pluie entre les lattes car c'est le vent qui fait pression sur la surface d'eau s'écoulant sur le toit. Par conséquent, le jet d'eau est ajusté de telle manière à simuler une chute de pluie sur un toit de 10 m de long. Les résultats expérimentaux peuvent donc être adaptés à des toits en pente d'habitations, de bureaux ainsi qu'à des petites résidences familiales.

L'éprouvette de toit est munie d'une sous-couche en polyéthylène soigneusement scellée. De ce fait, toute goutte d'eau s'introduisant aux travers des lattes coule et atteint le bord inférieur de la couche qui est relié à une gouttière, de sorte que toute l'eau est recueillie. Le montant perçu est déterminé par pesée. On peut ainsi déterminer l'indice de pluie poussée par le vent (Driven Rain Index) avec ces informations.