Menu principal

Le confort éolien

Une étude du confort éolien analyse et quantifie les changements des vitesses du vent à hauteur du sol, changements dus au déplacement ou à l'aménagement prévu ou déjà existant de construction.  

On obtient comme résultat l'indication des emplacements où les vents se calment ou s'accélèrent, ce qui est important pour l'utilisation future de ces espaces en plein air, par exemple pour les cafés (station immobile prolongées), pour les rues commerçantes, galerie ... (station immobile courte) ou bien pour toute autre zone piétonnière (marche normale).

Dans certaines villes, ces indications sont étudiées également dans le cadre des études d'impact sur l'environnement.

Par l'analyse des zones avec des vents forts, les effets indésirables peuvent être étudiés et être empêchés ou du moins réduits à travers par exemple de petits changements dans la géométrie des bâtiments ou l'ajout de plantations ou d'auvent.

L'étude de confort éolien est faite dans une soufflerie à couche limite de l'I.F.I. en utilisant un modèle urbain représentant les différentes structures à une échelle aux alentours du 1/500eme. Cette étude est divisée en général en trois parties :
   • une évaluation par l'érosion du sable

   • des mesures des vitesses locales et des turbulences du vent

   • des mesures pour vérifier les améliorations.

A l'aide des relevés successifs  du déplacement du sable, l'étude à l'érosion du sable permet des conclusions sur les intensités des vents locaux. Cette enquête est réalisée pour différentes directions du vent par intervalles de 30°.

Pour les sites où l'évaluation par l'érosion du sable a révélé une exposition au vent plus importante, il sera fait en complément des mesures de vitesse du vent et de turbulence du vent pour des directions de vent critiques.

Si des conditions de vent critiques sont découvertes, après consultation avec le client, des mesures supplémentaires et compensatoires pourront être cherchées dans la zone en question.