Menu principal

Simulations d'incendie avec dégagement de chaleur thermique importante

Lorsque des tests de désenfumage sont mis en œuvre, la méthode de simulation d'incendie doit être capable de simuler les caractéristiques d'un vrai feu. De plus la simulation réaliste du panache de fumée est d'une importance essentielle.

Les gaz de combustion chauds s'élevant de la source du feu forment un flux convectif très turbulent sous forme d'un panache (plume). L'air ambiant est mélangé en permanence aux frontières du jet dans les gaz de combustion. Le débit massique des gaz de fumée générée dépend de l'intensité du feu, de l'intensité de la turbulence dans le panache et de  la hauteur et  de l'étendue  du panache à la couche de gaz de fumée. L'intensité de l'incendie est liée à la puissance thermique par unité de surface, ce qu'on appelle le taux spécifique de dégagement de chaleur (DIN 18232-2) et de l'augmentation de la zone d'incendie dû au développement du feu.

Des flux thermiques et donc de très réalistes panaches peuvent être générés par le dispositif de simulation d'incendie breveté par l'I.F.I. Ce dispositif est basé sur une technologie de brûleur à gaz et est également montré comme exemple dans la directive VDI 6019-1 (Unions des Ingénieurs Allemands). Le dispositif est constitué d'éléments modulaires pouvant être positionnés de façon variable. Les brûleurs à gaz liquide sont contrôlables indépendamment. Ainsi, l'évolution du taux de dégagement de chaleur et la propagation de l'incendie peuvent être simulées aussi souvent que nécessaire dans des conditions identiques.

Cette procédure permet de tester quantitativement et qualitativement la fonctionnalité et l'efficacité de la mesure pour l'évacuation de la fumée et la division de sections de fumée, en particulier dans les grands bâtiments, par exemple les salles d'exposition et les entrées à plusieurs étages. On peut respectivement utiliser des configurations avec 10 brûleurs et un dégagement de chaleur maximum de 1,2 MW ou des configurations avec trois grands brûleurs avec un dégagement de chaleur maximum de 7,5 MW. Pour les scénarios d'incendies spéciaux, d'autres configurations de brûleurs peuvent être fournis par l'I.F.I. sur demande.

De plus, pour les tests d'incendie réel thermiques, des déflecteurs spéciaux prévoient la turbulence latérale nécessaire et la distribution de vitesse du panache. La visualisation des gaz de combustion et  de la propagation des fumées dans le panache ainsi que sous le plafond est obtenue en ajoutant du brouillard généré par un fluide de brouillard inoffensif et non polluant. Pour ces tests, quatre grands générateurs de fumée sont utilisés simultanément. En raison de la quantité de puissance de chauffage nécessaire pour l'évaporation du liquide de brouillard au cours des essais chaque générateur de fumée exige un circuit électrique de 230 V et des fusibles de protection de16A.