Menu principal

Sorbonnes

Essai de type des sorbonnes

Les sorbonnes seront installées dans la salle d'essai de l'IFI et seront connectées au réseau électrique par le client. Après la connexion au système d'échappement contrôlé de la salle d'essai et l'installation de l'équipement d'essai, le test d'ouverture de la façade mobile à un débit nominal donné selon EN 14175 commencera.

Un essai de type complet comporte les tests suivants :

  • Vitesse d'air frontale selon la norme EN 14175-3:2003, 5,2
  • Essai de confinement du plan de mesure intérieur selon la norme EN 14175-3, 5.3

   • Vitesse d'air frontale selon la norme EN 14175-3:2003, 5,2
   • Essai de confinement du plan de mesure intérieur selon la norme EN 14175-3, 5.3
   • Essai de confinement du plan de mesure extérieur selon la norme EN 14175-3, 5.3
   • Robustesse de confinement selon la norme EN 14175-3:2003, 5.4
   •  L'efficacité de renouvellement d'air selon la norme EN 14175-3:2003, 5.5
   • Perte de charge selon la norme EN 14175-3:2003, 5.6
   • Suspension de la façade mobile selon la norme EN 14175-3:2003, 6.1
   • Les forces de la façade mobile selon la norme EN 14175-3:2003, 6.2
   • Protection contre les éclaboussures selon la norme EN 14175-3:2003, 6.3
   • Limiteur de la façade mobile selon la norme EN 14175-3:2003, 6.4
   • Indicateur de fonction selon la norme EN 14175-3:2003, 7
   • Illumination selon la norme EN 14175-3:2003, 9

Les résultats seront résumés dans un certificat.

Essais partiels aérauliques

près la connexion au système d'échappement contrôlé de la salle d'essai, les essais suivants d'ouverture de la façade mobile à un débit nominal donné selon EN 14175 seront exécutés, par exemple :
   • Essai de confinement du plan de mesure extérieur selon la norme EN 14175-3, 5.3
   • Robustesse de confinement selon la norme EN 14175-3:2003, 5.4
   • L'efficacité de renouvellement d'air selon la norme EN 14175-3:2003, 5.5
   • Perte de charge selon la norme EN 14175-3:2003, 5.6

Les valeurs limites imposées de l'association préventive des accidents du travail de l'industrie chimique, comité technique de la chimie, datant du 29 juillet 2003, seront prises comme critères d'évaluation pour les essais partiels aerauliques. Le respect de ces valeurs limites sera certifié.